mercredi 24 juillet 2013

L'odeur qui fait vendre en librairie

Qu'est-ce qui booste les ventes dans les librairies ? Une belle mise en avant des ouvrages ? Pas du tout.

Une dédicace du prince des thrillers ? Vous n'y êtes pas. Une soirée avec cocktails à volonté ? Encore moins.

Pour vendre plus de livres populaires comme les polars, les livres de cuisine ou les romans à l'eau de rose, rien ne vaut... le chocolat.

C'est la découverte qu'ont faite des chercheurs belges de l'université d'Hasselt et publiée dans le très sérieux "Journal of environnemental psychology".

Ils ont constaté qu'une boutique qui dégage des effluves de cacao a augmenté ses ventes de livres populaires de 22 à 40% pendant les dix jours qu'a duré l'expérience.

Faut-il y voir un lien entre les lectrices (qui sont la majorité des clients des librairies) et leur goût pour le chocolat ? Une relation de cause à conséquence entre l'appétence pour le chocolat et la soif d'apprendre ? Ou tout simplement lier l'affectif du chocolat à l'aspect cocooning de la lecture ?

1 commentaire:

  1. Je dirais que ta dernière hypothèse est la bonne : l'affectif, le cocooning.
    Mais, bémol : par les chaleurs accablantes de ces jours-ci, l'odeur du cacao bien chaud me ferait plutôt fuir. Faudrait tenter l'expérience en été avec des effluves de ... citronnade? diabolo menthe?
    Lulette (ex-lapuce)

    RépondreSupprimer