mardi 18 juin 2013

Avant, c'étaient les sachets...

Puisque nous sommes dans la semaine de la diète, voici un article de NathinPhoenix qui avait fait couler de l'encre.


Pour toi lecteur...

" Alors que le débat sur ma couleur de cheveux fait rage sur la blogosphère et que ma merveilleuse personnalité a évité un atroce génocide de blondes - vraies et fausses -, j'ai décidé de tester pour toi lecteur chéri, un autre aspect de la vie à l'americaine : le régime.

Oui je l'avoue, je suis blonde et... ronde. Je fais la moitié d'une voiture selon les camarades de classe de Duncan et les mamans de l’école ne comprennent pas comment je puis être aussi sexy en étant obèse. (A noter que c'est le même mot en français et en anglais, alors j'ai bien compris le sens de la remarque.)

Au pays du hamburger et des s'mores, des hot dogs et des glaces à 12 millions de calories la bouchée, vous l'avouerez c'est un comble !

Bon le fait est que j'ai toujours lutté contre mon insatiable gourmandise de la vie, qui passe par des phases de je-ne-mange-plus-rien-même-pas-un-morceau-de-gâteau et de joyeuses libations arrosées de vin, de champagne et se finissant par des douceurs, car, oserais-je l'avouer ?

J'adore le sucre, les éclairs au café, les tartes aux fruits et, depuis des années, le fraisier que j'ai toujours pour mon anniversaire.

Alors, je sais, les régimes, c'est pas bien, mais si je n'ai pas quelqu'un qui me botte le postérieur, je commence le lundi à 7 heures et je termine le lundi à 22 heures par un petit chocolat qui n'est que le début du reste de la boite ! que celui qui n'a jamais péché me jette la première pierre !

Alors, je suis allée ce matin voir une femme étonnante : Mme sachets.

Mme sachets est brune, mince, avec de gros seins qu'elle met en valeur par un décolleté plongeant, digne du grand bleu. Elle me parle du nouveau moi qu'elle va m'aider a atteindre.

Je dois être avec elle, elle sera ma meilleure amie pour les 37 semaines - tiens une gestation - qui viennent.

J'ai un "goal", un objectif de... fouiyayaya... Rien que le dire en pounds me donne le tournis. Et puis, elle me mesure en demandant si je veux qu'elle dise tout haut les mesures. Ben, je m'en fous, lui reponds-je, je ne sais pas ce que ça fait en inches...

Mme sachets me donne des boîtes, m'explique le principe, me fait signer plein de papiers et me dit joyeusement qu’après la cure, je pourrai témoigner avec photo a l'appui comme ma vie a changé depuis que je la connais.


Avec plaisir lui dis-je, si tu me rembourses !

Je ne vais pas souffrir ET lui faire de la pub en plus, non ? Ben, elle a pas ri...

Mais ce que mme sachets ne sait pas encore, c'est que j'aurai fini à temps pour partir en France, et là, moi je vous le dis, en vérité, JE VAIS ME BAFRER ! Merde alors !

Allez, on va chanter tous en cœur, pour m'aider parce que ça va être long, jusqu'en décembre..."


Demain la suite et ce que j'en ai retiré... 

Bises de Nath

1 commentaire: